Ouzbékistan : ses galères…

03.09.2013

Après une escale pluvieuse de 20h à Riga (ville d’où décollent tous les avions de la compagnie Air Baltic), nous arrivons à Tashkent la capitale ouzbek à 2h du matin. Le temps d’effectuer toutes les formalités administratives, il est alors 4h. Nous avions prévu de dormir à l’aéroport et d’attendre le petit matin pour trouver un hotel. Nous ne sommes pas les seuls à dormir ici, un groupe de jeunes voyageurs avec sacs à dos, piolets et carrures d’escaladeurs semblent vouloir conquérir les montagnes locales. Réveil à 8h, nous prenons le premier bus venu pour nous rendre au centre ville.

Là-bas nous aviserons de la suite. Une jeune ouzbek avec qui nous étions rentrés en contact via CouchSurfing nous a peut être donné des nouvelles entre temps, pourquoi ne pas aller chercher un point wi-fi pour vérifier. C’est l’heure du début des cours à Tashkent. Nous demandons des infos sur un probable cyber-café à des étudiants, ceux-ci nous rient au nez, ou fuient carrement. L’anglais n’est pas très répandu dans le pays, les langues officielles sont l’Ouzbek et le Russe. Changement de plan nous décidons de rejoindre l’ambassade française, nous serons en terrain connu et obtiendrons peut être plus d’infos.

Aperçu de l’architecture du pays.

Aperçu de l’architecture du pays.

Là-bas, on nous dit d’oublier le couch-surfing, les nuits chez l’habitant, ou la randonnée sans passer par une agence. En effet, chaque nuit passée dans le pays dois être justifié par un « Enregistrement » que seuls les hôtels peuvent délivrer. En quittant le pays chaque enregistrement est vérifié et les « fraudes » (que l’on traduit par un non-paiement d’une pseudo-taxe pour touristes) sont passibles de 1500€ d’amende, ou d’une détention provisoire suivie d’une expulsion, c’est toi qui voit. Nous étions au courant de cette procédure. Par contre on avait lu que l’on pouvait demander un faux ticket en payant 5$ environ à l’hôtel du coin. A l’ambassade, il nous disent que non. De plus on nous dit d’un air condescendant « Bien sûr, vous vous êtes bien renseignés sur des forums et des guides de voyage avant de venir. » (pas vraiment..) « Vous savez que ce n’est pas un pays bon marché, l’hôtel c’est au moins 50$ la nuit ! »

A peine arrivés qu’on est déjà à réfléchir à un plan B voire C. On était censés rester 3 semaines, à 50$ la nuit on n’est pas jouasse. 11h, on part échanger nos euros à l’hotel « Uzbekistan » puis direction l’ambassade du Kazakhstan, notre prochaine étape pour tenter d’obtenir nos visas. Nous marchons une bonne heure sous un soleil de plomb, demandons notre chemin plusieurs fois. Un type nous interpelle en nous voyant déambuler à un carrefour. Il appelle sa fille, celle-ci parle anglais, et nous la passe. On obtiendra la bonne direction. Devant l’ambassade : FERME! Elle n’ouvre qu’à 17h. On passe notre chemin, c’est décidé on dormira à Tashkent. Mais où…

L’hôtel Uzbekistan... le fameux

L’hôtel Uzbekistan… le fameux

Nous passons en revus plusieurs d’hôtel : Uzbekistan hotel affiche plus de 180$ la nuit, le Grand Mir: 230$, on arrive dans un hotel perdu au milieu de nulle part à plus de 70$ la nuit. Le chauffeur de taxi demande son chemin un dixaines de fois, notamment à une gamine de 5 ans.

Le “Grand Mir” : un des nombreux hôtels innabordables de Tashkent

Le “Grand Mir” : un des nombreux hôtels innabordables de Tashkent

Petite consolation, l’hôtel comprend wi-fi, p’tit déj et… piscine. Dans quelques minutes, le temps de payer et d’obtenir notre fameux sésame : l’enregistrement, nous auront les pieds dans l’eau. C’était sans compter leur réticence à la Visa. Ok, on vous épargne les traversées de la ville pour trouver une banque avec un distributeur et nous voilà les pieds dans l’eau. Un vrai bonheur. Nous assistons à un entraînement de jeunes au waterpolo, pour le plus grand plaisir de Claire !

Moment de détente amplement mérité !

Moment de détente amplement mérité !

Le soir dans la chambre, enfin au calme, nous envisageons les possibilités pour quitter le pays. Malheureusement les contraintes sont trop nombreuses pour pouvoir y rester 3 semaines. Nous oublions le Kazakhstan, l’obtention du visa risque d’être trop longue. De plus le coût de la vie est le même là-bas. Dommage. Notre destination sera surement l’Inde ou le Népal, avec quelques semaines d’avance.

Notre première journée, épique, s’arrête là. Nous n’avons pas mangé sinon les reste de barres de céréales de l’aéroport. Pas le temps, ou trop chaud. Demain p’tit déj à 8h, direction l’ambassade de L’inde.

11 Réponses pour Ouzbékistan : ses galères…

  1. Bonjour,
    je viens de tomber sur l’article qui vous est consacré dans ouest France. je trouve votre projet très sympa. j’avais un petit frère handicapé, donc votre projet me touche sincèrement.
    Actuellement, je vis avec mon mari et notre petite fille de 5ans et demi en Chine (mais nous sommes originaires de St hilaire de loulay). C’est un pays que nous avons pas mal visité depuis 5 ans, nous avons fait également le Vietnam en octobre 2012 et la Thaïlande en mai 2013. si vous avez besoin de renseignement pour ses pays là, je suis à votre dispo. lorsque nous voyageons, c’est sac à dos,on part avec un vol sec pour commencer, pas mal d’info sur le pays en question et ensuite nous faisons notre voyage au fur et à mesure des journées. (résa d’hotel ou guesthouse, quasiment du jours au landemain.(via : hostelworld.com.
    si lors de votre passage en Chine, vous passez prés de chez nous(Qingdao) n’hésitez pas.
    bonne continuation

    • Bonjour,
      merci beaucoup pour le commentaire, pour la proposition de conseils et pour l’invitation.
      C’est avec plaisir que nous vous recontacterons pour en savoir plus sur ces pays, une fois que nous nous en rapprocherons. Et si nous passons près de Qingdao (ce qui est très probable), nous nous arreterons avec grand plaisir !
      Bonne semaine
      Claire et Maxence

  2. Salut mes petits loups,

    Rien de mieux que de commencer d’entrée avec des imprévus, vous êtes tout de suite dans le bain du voyage !

    Bonne route à vous et au plaisir de vous suivre à travers vos articles.

    Bisous à vous deux.

    Alex de la Roche.

  3. Salut les amoureux! Bon courage pour ces galères de rodage! Gardez la foi, les supporters sont là! à bientôt… par mail…

    • @ pif et hercule Alex

      Merci pour le soutien, le rodage semble etre fait (quoiqu’encore quelques imprévus concernant l’Inde mais pas trop contraignant ça va !) On reste au Népal un petit temps, la vie est paisible, (et encore on n’a fait que kathmandou) les gens sont adorables, une petite pause avant le brassage Indien ? A voir.

      à plus,

      Maxence

  4. Clau

    Bravo !

    vous nous faites rêver depuis chez nous

    j’attends la suite
    bisous à vous 2

    Claudine DE SAINT-JULIEN

  5. Salut les routatds,

    J’espère que tout va bien pour vous et que surtout vous avez plus préparé le Népal que vous aviez préparé votre trip en Ouzbékistan.

    En tout cas vous m’avez fait bien rire avec le coup de l’ Ambassade.
    Vous avez cru que c’était l’armée du Salut ou quoi !!!! Et que monsieur l’ambassadeur allaitent vous offrir des FERRERO roche d’or !!!

    Ca devait être les premiers routards qu’ils voyaient débarquer, car tout le monde sait que les ambassades sont les derniers endroits à fréquenter quand on veut glaner des infos. Et même (ou surtout) en cas de coup d’état.

    Déjà qu’en France les administrations ne sont pas très enclines à aider l’usager, alors les ambassades….

    Et comme guides vous avez opté pour quoi ? le lonely ou le routard ?
    Car je suis étonnée que vous n’ayez pas trouvé de chambres à moins de 30 dollars, car ma copine qui en revient m’a dit que c’était 30 USD à Tashkent et 10 à boukhara et Khiva.

    Ah oui, et le truc qu’il faut s’enregistrer tous les jours, ça c’est vrai partout, même en France, c’est juste de la traçabilité d’êtres humains, en France quand tu vas à l’hôtel ils te demandent ton nom, pareil en B&B.

    J’espère que vous avez pu avoir votre visa indien à Katmandou car ici ils ont encore compliqué l’obtention de ce visa avec maintenant des relevés de compte.

    Et pas de camping sauvage en Inde si vous ne voulez pas finir comme ce pauvre couple de suisse…

    take car and have fun

    à bientôt

    Rolande

    • Coucou cousine !

      A vrai dire on n’a pas plus préparé le Népal que l’Ouzbékistan, c’est ce qui fait aussi les péripéties du voyage tous ces imprévus ! Et puis c’est un mal pour un bien car nous nous plaisons vraiment ici et nous envisageons de faire un trek de 3 semaines d’ici quelques jours. Or 3 semaines c’est le temps que l’on comptait rester si on avait tenu notre planning. Notre sommes en plein dans les démarches pour le visa indien et c’est le parcours du combattant. On y consacrera un article entier bientot. En gros nous ne pouvons pas avoir le 6 mois mais juste le 3 mois… à compter de la date de réception. Donc du changement de planning en prévision pour la fin d’année !

      Les guides… on essaye de s’en passer. D’abords parce que ça ferait un sacré budget pour la 20ène de pays que l’on va traverser. Ensuite parce que ça fait 500g en plus :) et parce que sans guide cela nous oblige à aller vers les gens du coin, à s’intégrer pour partager leur culture et se renseigner sur les lieux à visiter. A vrai dire j’avoue avoir feuilleté le Routard du Népal dans la vitrine à l’accueil de notre hotel, mais uniquement pour les chapitres sur la culture et l’histoire du pays, assez bien faits.. Sinon il y’a de très bons bouquins (Alexandra David-Néel, Jacques Lanzmann ) qui font autant voyager sinon plus que ces guides assez asceptisés finalement, et qui aiguillent tout le monde dans les meme auberges, les meme restaurant, sur les meme chemins… (Pour le coup en Ouzbékistan on aurait fait des économies c’est sur, mais bon, on ne peut pas tout avoir)

      En tout cas merci pour le soutien et à bientot !

      Maxence

  6. Namasté,

    Sinon tu peux acheter les guides qui sont photocopiés, genre ils en vendent partout sous plastique ensuite tu vas dans une bourse de livre et tu l’échanges contre le guide du prochain pays dans lequel tu vas.
    En effet bon courage pour le visa d’Inde, c’est une des raisons aussi pour laquelle je n’y vais plus car c’est devenu comme tu dis un vrai parcours du combattant.

    Ca coupe vraiment l’envie. Ils refusent les 6 mois , ça m’étonne pas , mais alors ils n’ont pas qu’à proposer des 6 mois ou des « 1an » , ils n’ ont qu’à uniformiser leur pratique et ne pas donner des fausses envies.
    Et tu sais que l’obtention peut être refusé sans raison de leur part ?

    Tu vas pour récupérer ton passeport, et hop tu constates que ça a été refusé, et ils ont gardé ton argent et ils ne te donneront pas le visa. L’angoisse quoi !!!

    En tout cas, avec les efforts que vous devez faire pour ce visa, j’espère que vous allez A-DO-RER l’Inde !!!!
    Et que vous êtes bien préparés au choc, à la chaleur, à la crasse, à la pollution, au bruit, à l’oppression et à la diarrhée !!!

    Bonne continuation, et take care

    Rolande

  7. Suis un peu sidérée par votre manque de préparation. Il est des pays où un minimum s’impose.
    En plus, si vous vous attendez à ce qu’une Ambassade vous serve d’agence de voyage, vous avez tout faux.
    Résultat, vous avez gâché votre séjour en Ouzbékistan, tant pis pour vous !
    J’espère que pour la suite de votre périple vous prendrez le temps de vous renseigner en amont avant de vous retrouver en galère (assez dorée d’ailleurs la galère si j’en juge la taille de la piscine…).
    Bon courage

    • Salut,

      Je suis d’accord avec toi que l’Ouzbékistan est un pays qui se prépare, nous nous en sommes rendu compte une fois là-bas. Cependant ce n’est pas notre crédo de « Préparer ». A vrai dire, si l’on s’était mieux renseignés sur ce pays, nous n’y serions pas allé du tout ! (les restrictions que l’on rencontre là-bas ne correspondant pas à notre manière de voyager « actuellement ») Donc trop de préparation ne tuerait-il pas la préparation ? Ce qui aurait été dommage car nous en gardons de très bon souvenirs malgré tout, et je ne pense pas que nous l’ayons « gaché » comme tu le prétends. Baclé serait plus approprié, mais ce sont les risques du voyages.
      En tout cas mon but n’était pas de dénigrer ce magnifique pays ni de dissuader quiquonque d’y aller, mais bine de raconter notre expérience, le plus simplement possible.
      Nous avons vu dans tes propos un attachement particulier à ce pays, peut-etre y vis-tu ? Je peut comprendre alors ton mécontentement à la lecture de ce post. Le second article est beaucoup plus positif, je t’invite à le lire ici si ce n’est déjà fait : Ouzbékistan : …ses splendeurs ! »

      Maxence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>