Inde #2 : Le Rajasthan

Notre séjour en Uttar Pradesh terminé, notre route continue vers l’ouest de l’Inde, vers la région du Rajasthan, le « Pays des Rois ».  Territoire d’une taille similaire à  l’Allemagne, c’est la plus grande région d’Inde et malgré une population équivalente à celle de la France, c’est la région la moins peuplée, dû à la présence du désert du Thar. Cette région attire de part ses forts, ses citadelles, ses safaris à dos de dromadaires et la beauté de ces villes colorées. Allez, on commence cet article avec un petit défi : faire court ! D’une part parce que rédiger des article pendant des heures comme celui du trek c’est long, et on a le temps de changer de pays avant de le publier ; d’autre part, parce que c’est plus facile à lire pour vous également. Donc en gros pour chaque ville, un paragraphe et quatre photos … basta !

 

Jaipur

La ville rose, pas franchement emballés par l’ambiance et le cadre en général mais ça vaut le détour quand même. Pendant deux jours, on se perd dans la vieille ville à la recherche du palais des vents. On déambule dans le Jantar Mantar, un observatoire astronomique en plein air, utilisé à des fins astrologiques, grandiose de part la précision des instruments. Le soir on se fait un ciné/McDo, et ouai on est comme ça ! En même temps pas n’importe quel ciné : le Raj Mandir siouplé ! Plus grande salle d’Asie (1125 places). Le film (Bollywoodien évidemment) « Krrish 3″, est une création indienne, un genre de film de super-héro mixé à la sauce bollywood avec des danses (chorégraphies spectaculaires !) et des pubs cachées permanentes (« Whoua qu’est ce qu’elle roule bien cette voiture ! Normal, c’est une Tata ! »). Divertissant malgré qu’il ne soit qu’en Hindi. A oui j’oubliais, l’ambiance dans le ciné ferait pâlir les supporter d’un match de cricket Inde/Pakistan.

Pushkar

La ville… blanche je dirais ? Quartier sud de la ville d’Ajmer, ce nid à touristes fascine, énerve, déçoit, repose, harasse, trouble, et parfois le tout dans la même journée. Un petit lac, entouré de ghats (souvenez-vous comme à Varanasi), encerclées d’une rue commerçante très vivante, parsemée de guest-houses et de restaurants en tous genres. A cette période de l’année, la foire aux chameaux (qui sont en fait des dromadaires) bat son plein, les prix grimpent en flèche. Ajoutez un soupçon de végétarisme, (j’ai mangé des falafels/frites et du humus pendant 5 jours, en même temps j’adore ça) une odeur de cuir et une pincée d’escrocrie et dégustez ! Mais pas tout de suite car c’est chaud, très chaud ; le désert est aux portes de la ville, surplombée par ses deux collines. En parlant du cuir, Claire qui aime particulièrement les sacs à main, et moi qui ai besoin d’une sacoche pour mon réflex (ma glacière cochonou ne tiendra pas 3 mois de plus) nous entreprenons une matinée shopping à la recherche d’un coup de coeur. Finalement nous trouverons notre bonheur après 5 boutiques. Le type est dur en affaire mais après 20 minutes de négociation, il baissera le prix… donc comme promis Annu un lien vers ton site :)

Johdpur

La ville bleue. Pendant que les employés de l’hôtel essaient de changer le lit qui s’est effondré sous mon embonpoint relatif, nous admirons la vue depuis le « roof-top » de l’hôtel (restaurant sur le toit). En face, la Clock tower, magnifique clocher siégeant au milieu du marché, et derrière nous, le fort, majestueux et parraissant si loin mais si près à la fois, mais quand même assez loin à pied quand on oublie de prendre le raccourci. Le lendemain nous partons à sa conquête et cela nous coûtera moins cher que les armées ennemies des siècles auparavant. En effet « j’oublie » de payer l’entrée (pas vu pas pris) prétextant à Claire que nous ne faisons que la partie « gratuite » du fort. Elle devinera rapidement mon entourloupe de bigouden. Au retour nous trouverons un raccourci, nous ventant d’avoir pris un chemin plus « typique » à l’aller.

Jaisalmer

La ville couleur or, dû à ses constructions à base de sable. Citadelle au milieu du désert du Thar, nous préférons dormir dans une guest-house hors-les-murs, plus abordable : le Dylan’s guest-house. Sympa et très popre même si un peu bruyant dès tôt le main. Le jeune proprio nous passe sa « playlist pour français » pendant le repas (véridique, pendant un moment d’absence, je jette un coup d’oeil sur son écran discrètement : une playlist pour chaque nationnalité, malin), et nous déjeunons au rythme de Piaf, Brel (manqué il est belge), mais aussi Noir Désir, Au Ptit Bonheur, etc. Les safaris en chameaux sont le fer de lance de la ville, mais nous ne céderons pas. En effet le désert n’est qu’une vaste plaine de sable et de buissons, loin des dunes déferlantes et à pertes de vue du Sahara. Donc un safari, Oui ! Mais en Afrique ! La visite du fort est très agréable, on se perd dans de petites ruelles ombragées abritant des architectures étonnantes : certains balcons sont sculptés dans un seul et même bloc de roche. Le lac en contrebas est également un lieu de détente, loin de l’effervescence du fort et de la ville, on s’y pose pour lire à l’ombre, moment de calme apprécié car rare au Rajasthan.

Udaipur

La « Venise Indienne ». Un lac (le Pichola), des ponts, des vaches sur les ponts, et au milieu du lac, un hôtel, les pieds dans l’eau. Le Taj Lake Palace. Prix de la chambre, entre 350€ et 2000€. On se contentera d’une petite guesthouse. Nous visitons le City Palace, transformé en musée et surplombant le lac mais nous éviterons les ballades menant au Taj Lake Palace, bateau à moteur fumant remplis avec 30 passagers, c’est tout de suite moin vénitien. Tant pis, car ce fut le lieu de tournage d’Octopussy, campé par Roger Moore à l’époque (et dire que Daniel Craig doit se contenter d’une bicoque paumée dans les Highland…. où le ciel tombe). D’ailleurs,  tous les établissements de la ville projettent ce James Bond chaque soir. Nous y resterons 5 jours, d’une part pour la tranquilité de la ville mais aussi à cause de la disponibilité tardive des trains pour Mumbai… sujet du prochain article. Et c’est en quittant le Rajasthan, en prenant le tuk-tuk la gare, que nous croisons enfin, en pleine rue… notre premier élephant !

Bonus : Curry de poulet à la menthe

Voilà une petite recette que nous avons eu l’occasion de déguster dans un petit restaurant tenu par une petite mamie ! Vous nous en direz des nouvelles !
Pour 4 personnes
Temps de préparation : 30 minutes
Temps de repos : 30 minutes
Temps de cuisson : 40 minutes

Ingrédients :

1 poulet coupé en morceaux et sans la peau
1 botte de menthe fraîche
2 petits oignons hachés
2 piments verts débarassés de ses graines
1 yaourt à la Greque nature
1 c. à café d’ail pilé
1 c. à café de gingembre frais pilé
1 c. à soupe de moutarde brune
1 c. à café de fenouil en graines
1 c. à café de coriandre moulue
6 capsules de cardamome verte
2 feuilles de laurier indien
1 bâton de cannelle
1/2 c. à café de poivre blanc moulu
2 c. à soupe d’huile de moutarde (ou de tournesol)

Préparation :

Faire chauffer l’huile de moutarde dans une marmite, y faire crépiter la moutarde, ajoutez à cela toutes les épices (le piment coupé en deux, l’ail et le gingembre pilés, le fenouil, la coriandre moulue, la cardamone, le laurier, la cannelle).

Lorsque les épices commencent à dorer, vous pouvez ajouter l’oignon haché et le faire suer.

Incorporer ensuite le poulet, le sel et le poivre blanc moulu, mélanger le tout et faire dorer à feu vif. Arroser d’un verre d’eau, baisser le feu et couvrer, laisser cuire vingt minutes.

Fouetter le yaourt, puis incorporer le au poulet, émincer les feuilles de menthe et rajoutee les, laisser encore mijoter un quart d’heure.

Et c’est prêt ! Vous pouvez le servir avec du riz et une petite portion de légumes ( Claire a pris un curry de tomates et moi un curry de citrouille, au top ! )

3 Réponses pour Inde #2 : Le Rajasthan

  1. Fidèles à vous même, article toujours aussi passionnant ! Et des photos superbes ! J’ai été faire un tour sur le site, ils sont magnifiques les sacs qu’il crée ! Qu’avez vous acheté du coup ? Étonnant que vous ayez boycotter ce « petit hôtel » aux prix attractifs 😉 Et la photo de l’éléphant 😉
    Gros bisous les amoureux !! Continuez de nous faire rêver au travers de vos mots et photos :)

  2. Magnifique
    dépaysant ( à côté de la campagne de Saint-Julien )

    vous serez incollables sur les civilisations à la fin !
    CARPE DIEM

    la bigoudène

  3. Coucou,
    Le Palais des vents est époustouflant ….

    Bise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>