Thaïlande #3 : Virée moto à Chiang Rai

Nous savons en arrivant à Chiang Rai, que nous devons aller jusqu’à la frontière Birmane pour refaire notre visa, nous pensions faire l’aller-retour en bus. Mais Julien, le Québecois qui tient notre guest house, nous conseille d’en profiter pour faire une petite virée en moto en passant par de jolis villages. Après avoir fait quelques agences de location, avoir négocié les prix (ce dont Maxence raffole !), nous voilà partis pour de nouvelles aventures !

Notre itinéraire

Notre itinéraire

1. Doi Tung Royal Villa

La « Maison sur la colline » constitue notre premier arrêt durant ce périple, juste avant d’arriver, nous tombons sur un magnifique arbre à orchidées. La Villa royale a été construite en 1988, afin que le Princesse mère puisse superviser le Projet de Développement de Doi Tung (Mae Fah Luan Foundation). Nous faisons une rapide visite des lieux, et nous en restons sans voix. L’architecture combine à merveille le style « chalet suisse » et habitations du nord de la Thaïlande, et les jardins entourant la maison sont inondées de couleurs, et plus particulièrement d’orchidées. Etant une passionnée d’astronomie, la princesse mère a demandé une reproduction exacte de la position des étoiles du jour de sa naissance (21 Octobre 1900) sur le plafond de sa salle de réception.

La province de Chiang Rai, et plus particulièrement la région du Triange d’or est connue mondialement pour sa production et son trafic d’opium. A la fin du XXème siècle, le gouvernement thaïlandais souhaite tourner cette page de son histoire. Le projet de développement de Doi Tung a pour objectif de réinsérer professionnellement la population locale ce qui leur permet d’accéder désormais à un niveau de vie et à des soins médicaux corrects. En effet, la Doi Tung Royal Villa, le jardin et l’arboretum de Mae Fah Luang, offre de nombreux emplois et favorise l’essor du tourisme dans la région.

2. Mae sai

Notre seconde étape, c’est Mae Sai. La raison pour laquelle nous sommes partis en premier lieu. C’est une petite ville à la frontière Birmane, nous nous y rendons pour renouveler notre visa (le visa Thaïlandais s’obtient gratuitement à l’arrivée sur le territoire, et dure 30 jours, on peut le renouveler en sortant du pays). Nous pouvons donc dire que nous avons passé au moins un quart d’heure en Birmanie ! En effet, les formalités sont assez rapides (ouh ça change de l’Inde !), donc nous ne nous attardons pas et nous continuons notre route vers l’Est.

3. Triangle d’Or

Nous passons notre Saint-Valentin au Triangle d’or (ouh Maxence, que tu es romantique !), nous découvrons avec beaucoup de curiosité ce lieu chargé d’un lourd passé. C’est au bord du Mékong que le Laos, la Birmanie et la Thaïlande se rejoignent, il y a de cela quelques années, la culture du pavot  et le trafic qui y est lié, était la source principale de revenu pour les locaux. Désormais, c’est devenu un lieu très touristique. Nous visitons le « Hall of Opium », un musée qui retrace toute l’histoire de l’opium (au départ en tant que médication, puis sa propagation, et enfin son impact sur la population Thaïlandaise et sur le développement du pays ainsi que des pays frontaliers) … Ce musée fait également partie de la fondation Mae Fah Luang, il a été créé dans le but d’éduquer la population sur ce qu’implique la consommation de drogue, de les aider à comprendre les effets de la drogue, mais également une partie de l’histoire de leur pays.

Prophétie lue dans le Hall of opium

Ainsi, quand le conquistador venu du nord, enferré dans son armure, vint conquérir un être,

un peuple né dans les Andes, dans les montagnes, ces temples naturels de Dieu

il était un élu parmi les religieux, arrivé avec le couché du soleil rouge sang

Il entendit la voix interne qui parlait ainsi :

[…]

« La pureté de ton cœur m’a ému, c’est pourquoi

pour lutter contre les ténèbres, qui se trouvent au fond de la terre

[…]

Je te donnerai un présent pour tes frères.

Monte sur cette colline haute, tu y trouvera une plante

qui possède beaucoup de pouvoirs.

Gardez amoureusement ses feuilles, et quand vous sentirez

de la douleur dans votre ventre et de l’obscurité dans votre esprit,

portez les a votre bouche, elles rebelleront leur esprit.

[…]

Mais si le tortionnaire venu du nord, le conquistador blanc, le chercheur d’or

touche à cette feuille, il trouvera seulement en elle,

un poison pour son corps et une folie pour son esprit,

car son cœur est aussi dur que son épée et son armure

Et quand la COCA puisque c’est ainsi qu’on l’appelle,

essaiera de l’apaiser, elle ne pourra que le briser,

comme des cristaux de glace formés par des nuages

brisent la roche et démolissent les montagnes. »

(libre adaptation de la légende racontée par le Chaman Antonio Villamil en 1910, traduit en français par Sophie butillot, le 13 mars 2001)

4. De Chiang Saen à Chiang Khong 

Initialement nous devions dormir à Chiang Khong (toujours selon les conseils de Julien), mais lorsque nous sortons du Hall of Opium, il est déjà presque 18h et les dernières lumières du jour commence à disparaître. Nous préférons dormir sur place afin de ne pas emprunter les routes montagneuses de nuit (sans lampadaires bien sûr !) .

Le lendemain nous nous levons de bonne heure et nous assistons, en montant sur la moto, à l’aumône des bonzes ou Tak Bat au Laos. Il s’agit d’un rituel qui a lieu tous les matins au lever du soleil. Les moines vont de maison en maison afin de recevoir de quoi manger. Une fois sur la route, nous longeons le Mékong jusqu’à Chiang Khong en admirant les montagnes du Nord du Laos qui nous font face, nous donnant ainsi un petit aperçu de ce qui nous attend dans quelques semaines … Maxence en profite pour aller chez le barbier pour la 3ème fois du voyage. La dernière fois c’était il y’a près de 3 mois à Goa. Hé oui il veut pas s’emmerder avec un rasoir.

Après Chiang Khong, nous filons tout droit sur Chiang Rai, après une petite halte à la maison noire (cf cet article), le temps de récupérer notre sac chez Julien, de prendre une bonne douche, et hop, on saute dans le bus de nuit qui nous ramène vers Bangkok. Nous y ferons une courte halte avant de rejoindre Koh Tao !

15 Réponses pour Thaïlande #3 : Virée moto à Chiang Rai

  1. Les arbres à Orche-Idees, doivent être merveilleux, peut être on peut envoyer une bouture par courrier ???
    Bisous à vous deux.

  2. Max mais quelle barbe !!!
    La vue du Mekong est magnifique ! Cette virée à moto devait être top.
    Profitez bien les p’tits loups !! Je pense bien à vous. Gros gros bisous!!!

  3. Et alors vous nous cherchez toujours de nouvelles recettes???
    On pense à vous et j’aime beaucoup lire vos articles!!

    Bonne continuation dans vos nouvelles aventures.
    Colette

  4. Hello

    Les deux tinamous et un gros namou 😉 te remercient pour la carte.

    PS : Mamam dit : « Maxence mais c’est un vrai biker authentique » (cf : photo au dessus)

    Enjoy your périple …..
    des énormes bisous

  5. des feuilles de coca …. on ne se prive de rien,

  6. fournnier gilles

    Bonjour
    Merci de nous donner de vos nouvelles
    Merci pour votre carte
    Paysages , photos et commentaires magnifiques
    Bizz à vous deux
    Anne-Marie & Gilles

  7. Bravo pour la vidéo de la virée en scooter !
    Merci pour la carte postale.
    Continuez bien votre périple.
    Nous vous suivons !
    bisous
    Armand, Berna et Marylin en WE à Lanester

  8. Hello

    Les deux tinamous et un gros namou te remercient pour la carte.

    PS : Mamam dit : « Maxence mais c’est un vrai biker authentique » (cf : photo au dessus)

    Enjoy your périple …..
    des énormes bisous

  9. bonjour,
    Merci pour votre blog magnifique, nous partons dans un mois en thaïlande et nous souhaiterions faire le triangle d’or à moto, votre itinéraire nous sera très utile!!
    Nous souhaiterions savoir si vous avez un loueur de moto à nous conseiller sur chiang raï, des infos pratiques pour louer une moto et en combien de jours avez vous fait cet itinéraire.

    Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>