Thaïlande #4.1 : Koh Tao

Nous partons de Kao san Road (Bangkok) à 6h du matin en bus, et nous débarquons à 15h30 à Koh Tao. C’est une petite île de 21 km², également surnommée Turtle Island, car dans le passé, les fonds marins environnants abritaient de nombreuses tortues de mer. Une fois le pied à terre vient le moment fort agréable où nous cherchons désespérement une guest house jusqu’à 19 heures ! Evidemment tout est complet. La Full Moon Party dans l’île voisine (Ko Phangan) venant d’avoir lieu ! On finit quand même par trouver de la place dans un club de plongée pour pas trop cher …

Pourquoi Koh Tao ?

Lors de nos précédentes étapes, nous nous étions renseignés auprès de voyageurs quant au choix des lieux à visiter dans le sud. Les destinations qui revenaient le plus souvent étaient : Krabi, très sauvage, Kho Phi Phi pour ses paysages magnifiques, Koh Phangan pour l’ambiance festive et … Koh Tao pour la plongée. Après quelques recherches, il s’avère que Koh Tao est plus proche de Bangkok et qu’il est facile de rejoindre ensuite Koh Phangan en bateau. Bon, c’est décidé, nous irons à Koh Tao, puis à Koh Phangan. Oui, mais voilà, pour ne pas changer, Koh Tao, c’est le coup de coeur et là où on ne pensait séjourner que 4 ou 5 jours, nous y resterons deux semaines. Tant pis pour Koh Phangan, de toute façon ce n’était pas la pleine lune !

Deux semaines à Koh Tao !? Qu’avez vous fait de beau ?

Jansom Bay

Jansom Bay

C’est une question que certains voyageurs nous ont posée. En effet, la plupart des gens reste trois ou quatre jours à Koh Tao, partent ensuite à Koh Phangan, puis à Koh Samui. Ou alors certains restent un ou deux mois, le temps de passer les différents niveaux de plongées. Nous étions entre les deux ! Quoiqu’il en soit, nous avons trouvé de quoi nous occuper !

Farniente !

Nous nous trouvons rapidement une petite chambre pas trop chère et dans un endroit calme. Nous nous laissons quelques jours pour profiter des plages environnantes (Sai Nuan Bay, Jansom Bay, Mae Haad Bay, etc.) et nous nous lançons dans le snorkeling (plongée masque+tuba) afin de profiter de la diversité sous-marine thailandaise, très prisée des plongeurs du monde entier. Bon le tuba c’est chouette, mais après quelques discussions, l’envie de plonger en bouteille nous démange. Et comme un signe du destin, l’île de Koh Tao est réputée pour être le lieu le plus abordable au monde pour pratiquer la plongée en bouteille (avec le Honduras) ! On ne résiste pas longtemps, en se disant que ça pourra être une expérience de plus durant notre voyage.

Plonger ? Comment ? Avec qui ? Par où commencer ?

Totalement novices sur la question, nous commencons à nous renseigner sur le moyen de plonger en bouteille. La vie étant faite de coïncidences, nous rencontrons une française expatriée qui était instructrice de plongée à Koh Tao (comme par hasard !) avant d’ouvrir sa guesthouse. Elle nous décrit d’un regard neutre (d’un point de vue financier) les options qui s’offrent à nous. C’est ce qu’il nous fallait, avant de passer les portes des clubs. En gros on n’a pas trente-six mille choix. Soit on fait un baptême, soit on passe le diplôme de premier niveau de plongée : le fameux Open Water. Après maintes discussions et mûres réflexions… nous opterons pour le second. Pour connaitre nos raisons, ou pour plus d’informations sur l’Open Water, nous vous invitons à lire cet article.

Retour à l’école

De g. à d. Tamara, nous, Sheila

De g. à d. Tamara, nous, Sheila

Nous prenons une matinée pour prospecter dans les écoles situées près de notre guesthouse, afin d’établir notre choix. Nos critères sont :  une ambiance relax, autant lier l’utile à l’agréable, un prof sympa et parlant français si possible, des cours en groupe restreint et un coût attractif. Une quinzaine d’écoles plus tard, nous revenons vers la première (le 1er choix est toujours le bon 😀 ) : Pura Vida, une école hispanophone. Nous ne prenons pas l’option « Chambre offerte » ayant déjà trouvé de quoi nous loger.

Pour les critères, l’ambiance est très détendue (contrairement à certaines écoles où dès l’accueil, la personne est austère ou vous prend de haut). L’instructrice, Sheila est adorable et parle très bien français (important pour les explications techniques). Nous serons seuls dans le groupe avec en plus une Dive Master (accompagnatrice) en formation, et le prix … 170€ que demander de plus. Ah si ! Un super t-shirt gratuit ! Après ces quelques jours passés en compagnie de Sheila, notre instructrice espagnole baroudeuse, et Tamara, en phase de devenir une chouette Dive Master, nous ne regrettons pas notre choix. Nous conseillons d’ailleurs les yeux fermés cette école (de plus les francophones seront seuls dans le groupe, ce qui peut faire pencher la balance). Je précise que le conseil est de bon coeur et que nous n’avons pas effectué de partenariat avec cette école !

 

Bestioles préhistoriques !

L’open water en poche, nous nous remettons au snorkeling. On aurait pu en profiter pour faire des plongées supplémentaires, en autonomie, mais on était déjà amplement satisfait de notre expérience subaquatique (et le budget n’est pas illimité surtout). Au retour de Jansom Bay, j’entends un bruit près du sentier.  Je m’approche doucement et tombe sur un varan d’un mètre cinquante de long. Surpris, j’appelle Claire sans rien lui dire. Elle pousse un cri d’étonnement à la vue du saurien. « Aûhhh ! ». Nous ne savions pas que la Thailande en abritait. Nous ne pensions les voir qu’une fois en Indonésie. Je dégaine la caméra et film le reptile dans sa fuite. Malheureusement la qualité n’étant pas exceptionnelle, nous ne pourons pas partager ce moment avec vous désolé…

 

Pasta, pesto i parmesano !

Après une journée bien remplie, nous retrouvons Tony et son resto italien qui sera notre QG culinaire à Koh Tao. C’est le deuxième resto qu’il ouvre à Koh tao, après un épisode raté sur le continent.  La plupart des gens (italiens pour la plupart) viennent pour manger des pâtes, ou autres spécialités italiennes devant les matchs de foot diffusés sur l’écran géant. Pour notre part, avouons le, les pâtes bien que délicieuses ne sont pas dans notre budget et nous leurs préférons le « Curry de poulet à la noix de coco », ou le « Riz fris aux légumes et cacahuètes ». De plus nous ne sommes pas fan de foot et préférons la distraction d’Andréa, la fille franco-thai de Tony, qui du haut de ses deux ans, nous apporte le menu tous les soirs avec son sourir d’ange. Très sympathique, leur petite famille nous dirons au-revoir en nous payant un petit café le jour de notre départ.

Voilà, on a vraiment passé un moment agréable à Koh Tao, et c’est un peu nostalgiques que nous avons pris le bateau. Mais bon, toute bonne chose a une fin et de nouvelles aventures nous attendent ailleurs. Après quelques heures de bus, nous voilà de retour à Bangkok !

PS : bon pour les curieux : voici la photo d’un varan… prise au Nord de Bangkok la semaine d’après 😉

Varan à Ayutthaya

6 Réponses pour Thaïlande #4.1 : Koh Tao

  1. Photos paradisiaques !!! Brrr pour la grosse bébéte !!
    Gros bisous les p’tits loups !!!

  2. BRAVO !

    c’est beau
    on plonge avec vous
    c’eût été dommage de louper cette étape !

    Bonne continuation
    CLO

  3. Ola!

    Génial que vous ayez pu passer votre PADI, c’était vraiment le bon endroit pour le faire 😉

    On vous fait des gros bisous

  4. Chaque article est un plaisir. On se prendrait presque à rêver avec tout ce que vous nous décrivez.
    soyez prudents. Gros bisous les copains

    • Hey coucou kéké roi des … alors comment va ?
      ça fait plaisir si on peut vous faire voyager avec nous !
      t’inquiètes toujours prudent ˆˆ
      Ps : on est avec un couple de belge avec qui on a pu reparler de toutes les bières belges, les guindailles et le fameux marché de noel ! dans un an et demi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>